Communiqué de presse

Le pouvoir d’achat des Français se maintient en 2018 tandis que celui des Anglais pâtit du Brexit

Prévisions 2018 : Hausse des salaires en Europe

Juillet 12, 2017
| France

PARIS, le 12 juillet 2017 — En 2018, les salariés français devraient encore bénéficier d’une hausse de salaire significative selon les premières estimations, mais à l’impact moindre sur leur pouvoir d’achat. En effet, en 2018 comme en 2017, l’augmentation de salaire prévisionnelle figure dans la moyenne des évolutions de salaires en Europe, mais la hausse de l'inflation en 2017, qui se poursuit en 2018, met un frein à cette croissance du pouvoir d’achat, selon une enquête de Willis Towers Watson.

L'enquête « Salary Budget Planning Report »1, baromètre mondial des salaires, révèle qu'en France le taux moyen d'augmentation des salaires est de de 2,4 % en 2017 et prévoit 2,5% en 2018, alors que l'indice des prix à la consommation (IPC)2 devrait augmenter de 1,3 % en 2017 comme en 2018, soit un gain de pouvoir d’achat respectivement de 1,1 % et de 1,2%.

« Les salariés français bénéficieront d’une hausse de leur pouvoir d’achat en 2018 de l’ordre de 1,2%. Ce qui est comparable à la situation italienne ou allemande. Le taux moyen d’augmentation des salaires sera significatif et très légèrement supérieur en 2018 (2,4% vs 2,5%) mais le retour de l’inflation, prenant 1 point entre 2016 et 2017 et se maintenant en 2018, en réduit l’impact sur le pouvoir d’achat qui reste cependant élevé », indique Jean-Vincent Ichard, Responsable du département Enquêtes de rémunération, Willis Towers Watson France.

Ce taux ajusté, pour tenir compte de l'inflation, figure dans la moyenne de l'Union européenne, qui est de 1%. En Europe, seul l’Irlande se distingue avec une augmentation de 2,5% en 2017, un IPC à 0,6% et donc un taux d’augmentation réel de 1,9%, soit quasiment le double de la moyenne européenne. Aucune économie d'Europe de l'Ouest ne rivalise avec l'Irlande à ce chapitre : Royaume-Uni (0,1 %), France (1,1 %), Allemagne (1,2 %), Italie (1 %), Pays-Bas (1 %), Espagne (0 %) et Portugal (0,8 %).

Autre enseignement de cette étude, une situation moins idyllique pour les salariés britanniques. En effet, pour ces derniers, le taux moyen d'augmentation des salaires sera de 2,9 % en 2017, traduisant toujours une tension sur le marché du travail en faveur des salariés, alors que l'indice des prix à la consommation (IPC) devrait augmenter à 2,8 %, soit un taux d'augmentation réel de 0,1 %.

« Alors que les salariés français s’en sortent bien, les salariés britanniques vont voir leur pouvoir d’achat baisser significativement. En effet, même si le taux d’augmentation des salaires reste élevé grâce à un taux de chômage bas, l’inflation anglaise, après avoir été contenu en 2016, prend 2 points en 2017. Le gain de pouvoir d’achat sera donc largement inférieur à la moyenne pour 2017 et 2018 avec 0,1% contre 1% en moyenne pour l’Europe. Les britanniques subissent donc les premiers effets du Brexit », précise Jean-Vincent Ichard.

*en pourcentage.

2016 2017 2018
Variation des salaires* Inflation* Taux réel* Variation des salaires* Inflation* Taux réel* Variation des salaires* Inflation* Taux réel*
France 2,4 0,3 2,1 2,4 1,3 1,1 2,5 1,3 1,2
Irlande 2,4 -0,2 2,6 2,5 0,6 1,9 2,5 1,4 1,1
UK 2,8 0,7 2,1 2,9 2,8 0,1 2,9 2,8 0,1
Moyenne UE28 2,7 0,1 2,6 2,7 1,7 1,0 2,7 1,8 0,9

« De manière générale en Europe, les salaires réels continuent de progresser en 2017, mais à un rythme globalement moins soutenu qu'en 2016, du fait de la hausse de l'inflation. À titre indicatif, 82 % des pays de l'UE28 enregistreront des augmentations de salaire supérieures ou sensiblement égales aux augmentations de l'année précédente en 2017. Mais si l'on intègre l'inflation, aucun pays ne présentera un taux d'augmentation du pouvoir d’achat conforme ou supérieur au taux de l'année précédente. La hausse moyenne des salaires en termes réels dans l'UE28 est actuellement de 0,9 %, contre 2,6 % en 2016.

En 2018, l'inflation continuera de peser dans la balance et laisse présager un tableau plutôt mitigé des salaires en Europe. La totalité ou presque des pays de l'UE28 afficheront une croissance des salaires en 2018, mais cette croissance sera supérieure à celle de 2017 dans seulement 11 d'entre eux », conclut Jean-Vincent Ichard.

Notes

1. Le rapport « Salary Budget Planning Report » a été rédigé à partir des données collectées par Willis Towers Watson Data Services à la suite de l’enquête réalisée en mars 2017. Près de 13 250 réponses ont été fournies par des entreprises issues de 139 pays dans le monde. Le rapport résume les conclusions de l'enquête annuelle réalisée par Willis Towers Watson sur les variations de salaires et les pratiques de révision salariale des entreprises, dans le but d'aider ces dernières à planifier leur budget de rémunération pour 2017 et les années suivantes.
2. Les chiffres de l'Indice des prix à la consommation (IPC) sont compilés par l'Economist Intelligence Unit (EIU). Données du mois d'avril 2017.

À propos de Willis Towers Watson Investment

La division d’investissement de Willis Towers Watson se spécialise dans la création de valeur financière pour les investisseurs institutionnels grâce à son expérience de la gestion des risques, de l’allocation d’actifs stratégique, de la gestion fiduciaire et de la sélection des gérants. Elle compte plus de 900 employés à travers le monde, des actifs sous conseil de plus de 2 300 milliards de dollars et plus de 87 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

À propos de Willis Towers Watson

Willis Towers Watson (NASDAQ : WLTW) est l’un des plus grands cabinets de conseil, de courtage et de solutions logicielles au monde. Nous aidons nos clients internationaux à faire du risque un vecteur de croissance. Willis Towers Watson, dont les origines remontent à 1828, compte 40 000 collaborateurs adressant plus de 140 pays. Nous concevons et proposons des solutions de maîtrise du risque, de gestion des avantages sociaux, d’accompagnement des talents et d’optimisation du capital pour protéger et aider les institutions et les individus. Forts d’un positionnement unique, nous savons où se croisent talents, actifs et idées : un avantage que nous mettons au service de la performance des entreprises. Ensemble, libérons les potentiels.