Passer au contenu principal
Article

L’impact de la baisse des taux d'intérêt garantis sur les régimes à prestations définies au Japon

Retirement|Total Rewards|Health and Benefits
N/A

De Anis Abdoun , Nicolas Guiho , Toshiyuki Kinugasa et Yoichi Okamoto | Juin 30, 2021

Les assureurs envisagent des réductions du taux d'intérêt garanti qu'ils offrent sur leurs comptes généraux au Japon.

L’environnement prolongé des taux d'intérêt très bas au Japon amène les assureurs à envisager des réductions du taux d'intérêt garanti qu'ils offrent sur leurs comptes généraux (CG). L'un des principaux assureurs a déjà annoncé une réduction. Pour faire face à ces changements, il est conseillé aux promoteurs de régimes de retraite à prestations définies dont les actifs sont investis dans des CG de revoir leurs stratégies d'investissement et de financement.

Détails clés

Les CGs sont des produits d'investissement qui sont proposés par les compagnies d'assurance, offrant un taux d'intérêt garanti et potentiellement un dividende (en fonction du type de CG et de la performance des actifs sous-jacents).

Les assureurs ont généralement maintenu un taux d'intérêt garanti de 1,25 % sur leurs CGs pendant une certaine période malgré de faibles taux d'intérêt. Ce qui a fait des CGs un produit d'investissement relativement attractif (particulièrement comme alternative aux obligations japonaises). Environ 20 % des actifs des régimes à prestations définies au Japon étaient investis dans des CGs en novembre 2020.

La politique monétaire accommodante prolongée de la Banque du Japon exerce une pression importante sur les assureurs. Le rendement annuel des obligations sur 10 ans du pays est légèrement inférieur ou supérieur à zéro depuis 2016. Par conséquent, les assureurs peinent à maintenir un rendement de 1,25 % sur leurs produits CGs.

Dai-Ichi Life (l'un des principaux assureurs vie au Japon) a annoncé l'année dernière qu'il allait diminuer le taux minimum de son CG de 1,25 % à 0,25 % en octobre 2021, ce qui réduira son attrait en tant qu'investissement dans un régime à prestation définies. Meiji Yasuda Life a également communiqué qu'il pourrait réduire le taux garanti de son CG en 2024. Il est fort probable que d'autres assureurs suivent cette tendance.

L’implication pour les employeurs

Pour les entreprises offrant des régimes à prestations définies financés par des actifs investis dans un CG, toute baisse du taux d'intérêt garanti pourrait entraîner une augmentation des cotisations ou des risques supplémentaires. Nous avons mis en avant ci-dessous trois options dont disposent les entreprises pour faire face à ces changements :

  • Accepter de payer des cotisations plus élevées.
  • Augmenter la part des actifs allouée en actions afin de maintenir le rendement cible sur le long terme (cela peut toutefois entraîner des rendements plus volatils et une plus grande probabilité de déficits de financement et de paiement de cotisations dans le futur).
  • Diversifier la composition des actifs du régime (en investissant par exemple dans des catégories d'actifs non traditionnelles) pour optimiser les objectifs de rendement qui sont soumis à des contraintes de volatilité.

Il n'existe pas de solution unique pour faire face à la baisse des taux d'intérêts. La solution la plus appropriée dépendra d'une série de facteurs, y compris le statut de financement du régime et l’appétence au risque de l’entreprise qui l’offre. Les entreprises qui offrent des régimes à prestations définies devraient revoir leurs plans d'investissement et de financement et tenir compte de l'impact des changements sur leur portefeuille afin d'identifier les défis ou les opportunités potentielles.

Willis Towers Watson fournit des services de modélisation actif - passif des régimes de retraite et de financement au Japon et peut vous accompagner dans votre projet.

Auteurs

Senior Associate
Global Services and Solutions, France


Director, Head of Retirement, Japan


Solutions Liées

Contact Us