Passer au contenu principal
Publication blog | InfosBen Internationales

Derisking / cost savings : comment bien optimiser les régimes à prestations définies ?

Health and Benefits
N/A

De Maud Mercier | Février 20, 2020

Comment optimiser les régimes à prestations définies et vos dettes au bilan pour 2020 selon les opportunités du marché.

Les régimes à prestations définies continuent de générer des engagements élevés et de la volatilité dans les comptes des entreprises, que ce soit au niveau des capitaux propres, du compte de résultat, de la provision ou du cash. Depuis plusieurs années, déjà, des actions sont menées sur les régimes à prestations définies pour baisser la dette du bilan. En effet, la plupart de ces régimes ont été fermés aux nouveaux entrants voire même les droits ont été gelés avec la mise en place de régimes à cotisations définies. Mais les multinationales ont toujours des engagements élevés dans leurs comptes notamment dû à la chute continuelle des taux d’actualisation, la volatilité des marchés financiers et l’augmentation de l’espérance de vie.

Il existe une multitude d’actions possibles pour optimiser les régimes à prestations définies en agissant sur le design (annuité ou capital, …), le financement (adéquation des actifs et du passif, …), la comptabilisation (approche granulaire, requalification de certains régimes …), en proposant des transferts en capital aux bénéficiaires, en achetant des rentes auprès d’un assureur, etc. Les opportunités sont différentes selon les pays en fonction des règles locales et peuvent être plus ou moins difficiles à mettre en œuvre si des discussions avec les partenaires sociaux ou les auditeurs par exemple sont nécessaires.

Par ailleurs, de nouvelles opportunités peuvent émerger en raison de changements législatifs ou de changements de pratique marché (marché des rentes par exemple plus attractif dans certains pays, transformation de régime à prestations définies en CDC aux Pays-Bas ou au Japon par exemple), ou bien de conditions de marché plus favorables (par exemple, le versement de capitaux aux US, calculés sur des bases actuarielles plus favorables que celles des normes comptables internationales). Ces opportunités permettent de se libérer du risque, de réduire la dette, la volatilité dans le bilan, le compte de résultat et les capitaux propres, parfois même de réaliser des gains récurrents ou « one shot » à la fois cash et compte de résultat.

Étant donné la diversité des opportunités entre les pays et des conditions de marché qui évoluent, il est nécessaire d’adopter une approche coordonnée et centralisée de manière à challenger les sur certaines opportunités et d’optimiser les impacts en mettant en place les opportunités aux meilleures conditions de marché. Cette approche requiert de commencer par une étude de faisabilité répertoriant pour chaque opportunité de derisking/cost savings les contraintes législatives, comptables, financières, sociales… les impacts cash, résultats, bilans estimés. Cette étude permet de développer une feuille de route à court, moyen et long terme en fonction des objectifs des entreprises (certaines sont plus focalisées sur le résultat, d’autres sur le cash ou encore sur les capitaux propres).

Avec la baisse des taux d’actualisation et les changements législatifs, il existe de nombreuses opportunités de derisking/cost savings pouvant impacter les comptes de 2020. La clôture des comptes étant terminée ou touchant à sa fin, les multinationales possèdent toutes les données nécessaires pour étudier en central avec l’aide d’experts les possibilités d’optimisation de leurs dettes au bilan pour 2020.

Auteur

Senior Director Benefits International

Nos Solutions

Contact Us