Passer au contenu principal
Rapport d’enquête

Chapitre un : les entreprises qui ouvrent la voie

Les résultats de l’enquête sur la transformation digitale « Pathways to Digital Enablement » 2019

Compensation Strategy & Design|Future of Work|Talent|Total Rewards
N/A

Juillet 12, 2019

Chapter one of the 2019 Pathways to Digital Enablement Survey Findings.

Les organisations qui se transforment sont en avance sur les plans stratégiques et tactiques

Les conclusions de l’étude « Pathways to Digital Enablement Survey » montrent que les entreprises appartiennent à l’une des quatre catégories de l’étape de la maturité digitale en fonction de leur approche de la stratégie digitale et des principaux leviers numériques (culture, leadership, stratégie digitale, gestion du capital humain, processus internes, structure et technologie) (Document 1).

  1. Les entreprises émergentes ont une stratégie digitale très basique et réactive (31% des répondants). Ces entreprises peuvent utiliser quelques leviers digitaux mais de manière ponctuelle, sans plan défini.
  2. Les entreprises en avance sont aux prémices du développement d’une stratégie digitale formelle (14% des répondants). Elles utilisent plusieurs leviers, mais leurs efforts de digitalisation restent fragmentés et peu alignés avec leur stratégie commerciale.
  3. Les entreprises leaders font d’énormes avancées en utilisant une stratégie digitale plus développée et qui est alignée ou intégrée avec leur stratégie commerciale ou en étant bien engagées dans la mise en œuvre de nombreux leviers (35% des répondants).
  4. Les entreprises qui se transforment régulièrement sont plus avancées que les autres car elles ont une stratégie digitale et commerciale alignée ou complètement intégrée générant de nouvelles sources de valeur (20% des répondants). Ces entreprises perçoivent le digital au-delà de la simple technologie et actionnent tous les leviers pour accélerer leur transformation digitale. De plus, elles ont tendance à renforcer leur digitalisation à travers toute la chaine de valeur de l’entreprise. 
Les quatre étapes de la maturité digitale : émergeante, en progression, en avance et transformée
Document 1 : En route vers une digitalisation réussie – les quatre catégories de la maturité digitale

Les entreprises qui se transforment régulièrement surperfoment

20% des entreprises répondants se disent favoriser la transformation . Ces entreprises sont en avance au regard de la réalisation de leurs ambitions digitales, et cela se reflète dans leur performance financière (Document 2). Elles sont deux fois et demie plus susceptibles que les entreprises émergentes d’annoncer des performances élevées par rapport à leurs concurrents.

31% des entreprises “transformées” déclarent que leur performance financière est considérablement supérieure à celle de ses concurrents. C’est le cas pour 12% des entreprises en phase émergeante, 17% des entreprises en progression, 19% des entreprises en avance.
Document 2 : Les entreprises qui se transforment régulièrement ont 2,5 fois plus de chance d’avoir de meilleures performances que les entreprises émergentes.

Pourcentage du nombre de répondants ayant indiqué que leur performance financière est substantiellement au-dessus de celle de leur pairs.

Le leadershipdes entreprises qui se transforment régulièrement

Ce qui est essentiel pour les entreprises qui se transforment régulièrement, mais aussi pour toutes les entreprises, c’est l’orientation qu’elles donnent. Les dirigeants doivent actionner les leviers qui permettent d’atteindre le nouvel écosystème digital et ils sont responsables de la réussite des ambitions digitales de leurs entreprises.

Dans certaines entreprises, l’équipe de direction inclut un directeur digital (Chief Digital Officer - CDO). Les entreprises en transformation ont trois fois plus de chance que les entreprises émergentes d’avoir un directeur digital (chief digital officer) responsable du design et de conduire le changement, pour engager les salariés internes et les externes afin de définit lenouvel environnement de travail.

Comment le travail est organisé dans les entreprises qui se transforment régulièrement

Les entreprises qui se transforment régulièrement reconnaissent la valeur et utilisent une pluralité de moyens afin d’accomplir leurs missions. Çela peut comprendre l’utilisation d’intelligence artificielle, de robotique, d’alliances, de sous-traitants et prestataires externes en complément de leurs salariés qui évoluent dans un cadre plus traditionnel.

Les travailleurs occasionnels sont de plus en plus importants dans la composition de la masse salariale. Aujourd’hui, 25% d’entreprises affirment y avoir recours à cause de l’automatisation et la digitalisation. On peut s’attendre à voir ce chiffre doubler lors des trois prochaines années. Alors que beaucoup d’employeurs ont du mal à intégrer ces travailleurs occasionnels, les entreprises qui se transforment régulièrement ont un avantage clair : plus de trois entreprises sur cinq (57%) disent réussir l’intégration de ces travailleurs occasionnels qui ont une compétence spécialisée dans leurs équipes internes alors que seulement 23% des entreprises émergeantes déclarent y arriver. (Document 3)

57% des entreprises « transformées » déclarent que leur organisation est très efficace dans l’intégration des salariés occasionnels dotés de compétences spécialisées dans leurs équipes. C’est le cas pour 23% des entreprises en phase émergeante, 40% des entreprises en progression, 44% des entreprises en avance.
Document 3 : Les entreprises qui se transforment régulièrement sont plus aptes à intégrer les travailleurs occasionnels qui ont des compétences rares

Le graphique montre les pourcentages des répondants qui ont sélectionné quatre ou cinq points sur cinq à la question leur demandant quelle est leur aptitude à intégrer des travailleurs occasionnels spécialisés au sein de leurs équipes.

De plus, plus de trois organisations qui se transforment régulièrement sur cinq planifient de combiner l’humain et l’automatisation, bien au-dessus des niveaux des entreprises encore aux prémices de la transformation.

Chapitre suivant : Les challenges de la transformation digitale

Télécharger le PDF
Contact Us