Skip to main content
Publication blog

Plans de retraite internationaux : enquête Willis Towers Watson 2018

N/A
N/A

De Maud Mercier | Mars 22, 2019

L’enquête annuelle Willis Tower Watson sur les plans de retraite internationaux (IPP) et les plans d’épargne internationaux (ISP)  analyse les caractéristiques spécifiques de design (critères d’adhésion, d’éligibilité, période d’acquisition des droits, ..) et de financement des plans (domiciliation, fonds d’investissement, montage financier,…). Cette année, l’enquête a porté sur 999 plans financés par 939 entreprises


L’enquête montre que le marché IPP/ISP continue de se développer: en 2018 ; 76 nouveaux plans ont été mis en place.

Cela illustre la tendance des entreprises multinationales à mettre en place des plans de retraite internationaux et des plans d’épargne internationaux pour leurs travailleurs expatriés mais aussi pour leurs locaux qui ont besoin de retraite dans des pays où l’offre locale est inexistante ou inadaptée.

Notre étude inclut cette année deux études de cas spécifiques sur Singapour et l’Angola. En effet l’enquête montre que sur les 3 dernières années plus de 100IPPs accueillent des expatriés à Singapour. On observe également une augmentation de plus de 400% des expatriés en Angola dans les IPPs depuis notre enquête de l’an passé.

Les principales tendances révélées par l’étude sont les suivantes :

  • Les plans IPP/ISP sont mis en place par des entreprises de plus de 20 secteurs différents, les plus courants étant les secteurs bancaires et financiers, le secteur pétrolier ainsi que le secteur agro-alimentaire.
  • Le montant total des capitaux sous gestion est estimé à 14,7 milliards de dollars.
  • 64% des plans ont été mis en place avec un objectif de retraite (IPP), dont 36% ayant un objectif d’épargne plus court terme (ISP).
  • La grande majorité des plans sont des régimes à cotisations définies avec quelques régimes encore à prestations définies mais pour la plupart fermés aux nouveaux entrants.
  • 75% des plans de notre étude ont une acquisition de droit immédiate malgré le fait que l’intégration de critère d’acquisitions des droits permette de retenir les salariés.
  • Pour plus de 58% des plans la sortie se fait en capital uniquement.
  • Pour 66% des plans le salaire de référence est le salaire de base uniquement. 21% des plans ont pour salaire de référence le salaire de base y compris le bonus
  • Le taux de cotisation employeur moyen est entre 5% et 9% pour près de la moitié des plans.
  • 14% des IPPs ou des ISPs indiquent avoir des Comités d’Investissement. Cette faible prévalence est possiblement liée au nombre important d’IPP ayant peu de bénéficiaires. En effet près de 1/3 des IPPs ont moins de 10 bénéficiaires.
  • La majorité des plans (55%) sont des plans globaux dans le sens où ils sont mis en place pour couvrir tous les salariés à travers le monde. 29% ne couvre que les salariés européens.
  • Un nombre croissant d’IPP/ISP sont utilisées pour les populations basées à Singapour compte tenu des avantages fiscaux.
  • Les IPP/ISP permettent de proposer des une épargne sécurisée pour les populations locales de salariés basés dans des pays en crise ou ayant des difficultés économiques ou politiques. Ainsi, le nombre de ces plans a doublé par rapport à l’an dernier. Les véhicules de type « trust » demeurent le véhicule le plus retenu devant le contrat d’assurance qui reste cependant encore très répandu notamment dans les pays (comme la France) où les contrats de type Trust ne sont pas très populaires.
  • Les prestataires de solution IPP/ISP améliorent leurs outils technologiques et investissent dans l’utilisation de l’IA pour améliorer l’expérience des bénéficiaires à travers, notamment, la mise à disposition de « chat » en ligne.

Pour découvrir l’intégralité de l’étude, cliquez ici.

Download
Titre Type de fichier Format de fichier
2018 International Pension Plan Survey Report PDF 1.4 MB
Contact Us
Related content tags, list of links Publication blog France