Communiqué de presse

Le beau temps persiste pour les régimes de retraite

Willis Towers Watson Swiss Pension Finance Watch - T4/2017

Janvier 17, 2018
| Suisse

LAUSANNE, 17 janvier 2018 – Les bilans des entreprises suisses ont continué de se redresser au dernier trimestre de 2017. Les taux d’actualisation ont baissé d’environ 3 points de base (pb) par rapport à fin septembre 2017 et les actifs ont dégagé un rendement positif durant le quatrième trimestre de l’année. Dans l’ensemble, le degré de couverture (c.-à-d. le rapport entre actifs et passifs de prévoyance) a augmenté de quelque 1.5 points de pourcentage, comme le montre l’indice des plans de pension de Willis Towers Watson, qui est passé de 102.5% au 30 septembre 2017 à 104.0% au 31 décembre 2017.

L’indice sur l’état financier des plans de pension suisses que le consultant Willis Towers Watson publie chaque trimestre prend pour référence les normes comptables internationales 19 (IAS 19). Il donne ainsi un aperçu général de l’évolution de l’état financier des régimes de retraite de trimestre en trimestre au lieu d’indiquer le degré de couverture classique utilisé comme référence en Suisse.

L’orientation à la hausse se poursuit au quatrième trimestre 2017

Grâce à la bonne rentabilité des placements au quatrième trimestre, les bilans des caisses de pensions des sociétés suisses qui avaient touché le fond vers le milieu de 2016 ont majoritairement continué de remonter la pente à un rythme soutenu. Depuis le dernier rapport du 31 décembre 2016, la courbe de rendement des obligations de sociétés suisses s’est généralement aplatie en 2017.

Guillaume Hodouin, Senior Consultant chez Willis Towers Watson, estime que « puisque les bilans des sociétés établis selon la norme IAS 19 sont presque à leur meilleur niveau depuis dix ans, il est temps d’envisager des mesures d’atténuation des risques de prévoyance, car ces mesures sont plus facilement réalisables lorsque la situation de financement des régimes de retraite est relativement confortable. »

Dans la période d’octobre à décembre, le rendement des obligations a chuté d’environ 12 pb par rapport à la fin du trimestre précédent et les engagements de prévoyance ont de ce fait grimpé de 0.8%. Mais les autres classes d’actifs ont si bien performé que le résultat net est positif. Ainsi, le portefeuille typique d’une caisse de pension suisse (répliquant l’indice Pictet LPP-40 plus) faisait état d’unee performance de l’ordre de 2.3% le trimestre dernier et sur l’ensemble de l’année 2017, il accumulait un gain substantiel de 7.6%.

« Cette évolution positive s’est aussi répercutée sur les bilans statutaires de la plupart des caisses de pensions. Elles devraient donc disposer d’une plus grande marge de manœuvre qu’il y a deux ou trois ans et il est temps d’en profiter », préconise Brenda Duruz McEvoy, experte en caisses de pensio Towers Watson à Lausanne

Cinq recommandations à l’attention des investisseurs

« Au terme d’un nouveau trimestre de rendements élevés pour les caisses de pensions suisses, il importe de connaître les principales raisons de cette manne, à savoir : les injections de liquidités sans précédent des banques centrales et le dépérissement des taux d’intérêt observé ces dernières années », rappelle Jérôme Franconville, Consultant en investissements chez Willis Towers Watson à Lausanne. « Au regard de ces faits, nous recommandons aux investisseurs (1) d’être bien conscients des expositions de leur portefeuille aux risques d’un marché baissier ou haussier; (2) d’étaler dans le temps les réorientations stratégiques du risque; (3) de diversifier; (4) de garder un bon niveau de liquidités afin de pouvoir profiter de nouvelles opportunités d’investissement en cas de sous - ou de surperformances du marché; et enfin (5), d’envisager une gestion active», conclut-il.

Willis Towers Watson pension index - Switzerland

Chart showing Willis Towers Watson pension index - Switzerland 

Informations de fond sur l'étude

Swiss Pension Finance Watch analyse tous les trois mois l’incidence du rendement des marchés des capitaux sur l’état financier des régimes de retraite en Suisse. Cette étude fait partie du Global Pension Finance Watch de Willis Towers Watson qui prend en considération les principaux marchés mondiaux de régimes de retraite depuis l'année 2000. Il met l'accent sur les résultats liant les actifs et leurs engagements. Cette publication couvre les régimes de retraite au Brésil, au Canada, dans la zone euro, au Japon, en Suisse, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

L’impact des marchés des capitaux sur ces régimes de retraite est double :

  • Rendement des investissements sur les actifs du régime
  • Modification des hypothèses économiques relatives aux engagements du régime (tels que mesurés par les normes comptables internationales)

Le modèle de Willis Towers Watson définit un régime de retraite représentatif des engagements de retraite et des actifs du régime (y compris la composition du portefeuille d’actifs) tels qu’on les trouve habituellement sur chaque marché mondial. Les impacts des fluctuations du marché des capitaux sur les actifs et les engagements sont combinés de manière à obtenir un indice des régimes de retraite reflétant l’évolution de l’état financier du régime de référence.