Communiqué de presse

Année mouvementée pour les entreprises, amélioration au quatrième trimestre 2016

Willis Towers Watson Swiss Pension Finance Watch – T4/2016

Janvier 12, 2017
| Suisse

ZURICH, le 12 janvier 2017 Les bilans des entreprises suisses se sont nettement redressés au dernier trimestre 2016. Les taux d’actualisation ont augmenté d’environ 40 pb par rapport à fin septembre 2016 et les rendements des actifs ont été positifs durant le quatrième trimestre. Dans l’ensemble, le degré de couverture des entreprises (c.-à-d. le rapport entre actifs et passifs de prévoyance) a progressé de quelque 6,6 points de pourcentage, comme le montre l’indice global des plans de pension de Willis Towers Watson, qui est passé de 90,2% au 30 septembre 2016 à 96,8% au 31 décembre 2016.

L’indice sur l’état financier des plans de pension suisses que le consultant Willis Towers Watson publie chaque trimestre prend pour référence les normes comptables internationales IAS (International Accounting Standards). Il donne ainsi un aperçu général de l’évolution de l’état financier des plans de pension de trimestre en trimestre au lieu de se fonder sur le degré de couverture utilisé comme référence typique en Suisse.

Tendance haussière au quatrième trimestre 2016

En Suisse, les bilans des entreprises suisses se sont nettement redressés et les rendements des actifs ont été positifs au quatrième trimestre. Sur l’ensemble de l’année 2016, l’indice global des plans de pension a progressé de 2 points de pourcentage, passant de 94,8% fin 2015 à 96,8% fin 2016.

«Le soulagement résultant du redressement des bilans des entreprises suisses ne doit pas donner un faux sentiment de sécurité. Les entreprises doivent continuer à contrôler régulièrement si la stratégie des actifs et les prestations offertes par le plan de pension sont appropriées, dans les conditions de marché actuelles et selon les prévisions», prévient Guillaume Hodouin, responsable du département Retirement Solutions chez Willis Towers Watson à Lausanne. «Il est particulièrement recommandé de vérifier si le taux de conversion proposé par le plan de pension peut être maintenu à long terme», ajoute Guillaume Hodouin.

D’octobre à décembre, les rendements obligataires ont enregistré une nette progression d’environ 40 pb par rapport à la fin du dernier trimestre, entraînant une baisse des passifs de prévoyance, menant à une hausse considérable de l’indice global des plans de pension. Dans une moindre mesure, les rendements positifs des actifs durant le quatrième trimestre ont également contribué à la hausse de l’indice. Le rendement issu des catégories d’actifs détenues par une caisse de pension suisse type a été de 0,5% durant le dernier trimestre (tel que représenté par l’indice Pictet LPP-40 plus).

Situation toujours difficile pour les plans de pension

«Le trimestre s’est terminé sur une hausse largement anticipée des taux d’intérêt américains de 0,25%. Nous pensons que les augmentations futures seront progressives, étant donné que la première économie mondiale approche de la fin de son cycle conjoncturel. Cependant, l’annonce de la victoire de Donald Trump aux élections présidentielles constitue le changement le plus inattendu et explique l’importante revalorisation comptable des caisses de pension suisses. Malgré des déclarations vagues et parfois même contradictoires relatives à sa politique, la nomination de M. Trump a dynamisé les marchés boursiers en décembre 2016, dans un contexte de prévisions inflationnistes en hausse. En effet, les investisseurs se sont précipités sur les actions et ont abandonné les obligations, entraînant une augmentation des rendements et donc des taux d’actualisation», explique Jérôme Franconville, responsable du conseil en investissements chez Willis Towers Watson en Suisse.

Willis Towers Watson Pension Index - Switzerland T4/2016

Willis Towers Watson Pension Index - Switzerland T4/2016

Informations de fond sur l’étude

Swiss Pension Finance Watch analyse tous les trois mois l’incidence du rendement des marchés des capitaux sur l’état financier des régimes de retraite en Suisse. Cette étude fait partie Global Pension Finance Watch de Willis Towers Watson qui prend en considération les principaux marchés mondiaux de régimes de retraite depuis l'année 2000. Il met l'accent sur les résultats liant les actifs et leurs engagements. Cette publication couvre les régimes de retraite au Brésil, au Canada, dans la zone euro, au Japon, en Suisse, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

L’impact des marchés des capitaux sur ces régimes de retraite est double :

  • Rendement des investissements sur les actifs du régime
  • Modification des hypothèses économiques relatives aux engagements du régime (tels que mesurés par les normes comptables internationales).

Le modèle de Willis Towers Watson définit un régime de retraite représentatif des engagements de retraite et des actifs du régime (y compris la composition du portefeuille d’actifs) tels qu’on les trouve habituellement sur chaque marché mondial. Les impacts des fluctuations du marché des capitaux sur les actifs et les engagements sont combinés de manière à obtenir un indice des régimes de retraite reflétant l’évolution de l’état financier du régime de référence.

A propos de Willis Towers Watson

Willis Towers Watson (NASDAQ: WLTW) est l’un des plus grands cabinets de conseil, de courtage et de solutions logicielles au monde. Nous aidons nos clients internationaux à faire du risque un vecteur de croissance. Willis Towers Watson, dont les origines remontent à 1828, compte 39 000 collaborateurs dans plus de 120 pays. Nous concevons et proposons des solutions de maîtrise du risque, de gestion des avantages sociaux, d’accompagnement des talents et d’optimisation du capital pour protéger et aider les institutions et les individus. En Suisse, Willis Towers Watson possède des bureaux à Zurich et à Lausanne.