Skip to main content
Communiqué de presse

L’indice des régimes de retraite entame 2019 sur un rebond

Willis Towers Watson Swiss Pension Finance Watch – T1/2019

Retirement
N/A

Avril 16, 2019

Le bilan des caisses de pension des entreprises suisses a démarré l’année sur une note positive, compensant une partie des pertes considérables subies fin 2018. Au 1er trimestre, le rendement des actifs a atteint son niveau le plus élevé des 9,5 dernières années, bien que les taux d’escompte aient chuté. Dans l’ensemble, l’indice illustratif du taux de financement (c.-à-d. le rapport entre actifs et engagements de prévoyance) a augmenté de quelque 1,8 point de pourcentage, comme le montre l’indice des régimes de retraite de Willis Towers Watson, qui est passé de 102,3 % au 31 décembre 2018 à 104,1 % au 31 mars 2019.

Zurich, 16 avril 2019 – Le bilan des caisses de pension des entreprises suisses a démarré l'année sur une note positive, compensant une partie des pertes considérables subies fin 2018. Au 1er trimestre, le rendement des actifs a atteint son niveau le plus élevé des 9,5 dernières années, bien que les taux d'escompte aient chuté. Dans l'ensemble, l'indice illustratif du taux de financement (c.-à-d. le rapport entre actifs et engagements de prévoyance) a augmenté de quelque 1,8 point de pourcentage, comme le montre l'indice des régimes de retraite de Willis Towers Watson, qui est passé de 102,3 % au 31 décembre 2018 à 104,1 % au 31 mars 2019.

L'indice des régimes de retraite du Swiss Pension Finance Watch de Willis Towers Watson est publié tous les trimestres sur la base de la norme comptable internationale 19 (IAS19). Il illustre l'évolution de la position générale de financement d'un trimestre selon l'IAS19 plutôt que de donner le ratio de financement typique des plans de pension suisses.

La montée des prix des actifs a largement compensé l'augmentation de la valeur des engagements

Au premier trimestre 2019, l'humeur globale du marché était au rebond après la piètre performance de fin 2018. Il en a résulté les meilleurs rendements trimestriels depuis près d'une dizaine d'années (7,2 %, illustré par l'indice Pictet LPP-40 plus 2005). La contraction correspondante des rendements des obligations corporatives, qui ont chuté d'environ 32 points de base au 1er trimestre 2019 pour atteindre leur niveau le plus bas depuis 2016, a provoqué une augmentation des engagements de prévoyance de 5,4 %. L'effet combiné de la hausse des engagements de prévoyance et des rendements positifs des actifs au cours du trimestre a permis un redressement partiel de l'indice après la chute spectaculaire de la fin 2018.

Pension index for Switzerland
Willis Towers Watson Pension Index - Switzerland

The Pension Index measures the movement in the ratio of the assets to the defined benefit obligation of a sample pension plan (index level 100% on 31.12.2006).

L'évolution de notre indice des régimes de retraite au cours du premier trimestre 2019 n'est pas dramatique en soi, mais il est intéressant de noter l'ampleur de l'augmentation simultanée des prix des actifs et des obligations. Pour Guillaume Hodouin, Head of Retirement – Romandie chez Willis Towers Watson à Lausanne, « ce trimestre est un exemple rare d'un phénomène où la flambée des engagements est complètement couverte par des actions et des obligations encore plus performantes au sein de portefeuilles typiques. C'est peu commun, car lors d'un repli vers les valeurs sûres, les obligations augmentent souvent tandis que la valeur des actions dégringole. Une chose est sûre, ces deux derniers trimestres ont été volatils».

En quête de sens au milieu des chiffres

La correction brutale de l'indice au 4e trimestre 2018 a signé la fin de plus de deux années d'amélioration des positions financières. Désormais, la question est de savoir si la relance du 1er trimestre 2019 marque un retour à une tendance positive en matière de degré de couverture, ou si ce sursaut doit être interprété comme un signe avant-coureur de troubles accrus.

Il est évident que les banques centrales s'efforcent de réduire l'accumulation massive de dettes provoquée par leurs politiques monétaires accommodantes. Jusqu'à récemment, les marchés anticipaient largement un resserrement constant des taux d'intérêt chapeauté par la Fed. La persistance d'une faible inflation, de perspectives de croissance incertaines et du mini-crash des marchés au 4e trimestre 2018 remettent néanmoins en question la possibilité d'une reprise des taux d'intérêt dans un futur proche.

« Il semblerait que ce cycle économique soit à un tournant, la possibilité d'une récession augmentant tandis que le FMI prévient que l'économie globale est entrée dans une phase de ralentissement et que la courbe de rendement du Trésor américain s'est inversée. Historiquement, ces marqueurs indiquent une récession imminente », résume Guillaume Hodouin.

De l'importance d'investir à long terme

La vitesse et l'ampleur des mouvements contraires du marché au cours des deux derniers trimestres ont suscité un vif débat ainsi que des conjectures quant à la signification de ces fluctuations. Jérôme Franconville, Head of Investment chez Willis Towers Watson à Zurich, se montre néanmoins plus mesuré : « Les caisses de pension étant des investisseurs à long terme, ils n'ont pas à se préoccuper outre mesure de ces « bruits » à court terme du marché. Il importe donc que les conseils de fondation continuent de concentrer leurs efforts sur l'élaboration et le maintien de stratégies d'investissement robustes et diversifiées. Dans ce contexte, nous saluons la prise de conscience toujours croissante en faveur d'investissements durables, que nous considérons comme un précieux complément aux outils d'élaboration de portefeuilles ainsi qu'un puissant vecteur de performances en fonction de son risque ».

Informations de fond sur l'étude

Swiss Pension Finance Watch analyse tous les trois mois l'incidence du rendement des marchés des capitaux sur l'état financier des régimes de retraite en Suisse. Cette étude fait partie du Global Pension Finance Watch de Willis Towers Watson qui prend en considération les principaux marchés mondiaux de régimes de retraite depuis l'année 2000. Publiée trimestriellement, elle met l'accent sur les résultats liant les actifs aux engagements. Cette publication couvre les régimes de retraite au Brésil, au Canada, dans la zone euro, au Japon, en Suisse, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

L'impact des marchés des capitaux sur ces régimes de retraite est de deux ordres:

  • rendement des investissements sur les actifs du régime
  • modification des hypothèses économiques relatives aux engagements du régime (tels que mesurés par les normes comptables internationales)

Le modèle de Willis Towers Watson définit un régime de retraite de référence représentatif des engagements de retraite et des actifs du régime (y compris la composition du portefeuille d'actifs) tels qu'on les trouve habituellement sur chaque marché mondial. Les incidences des fluctuations du marché des capitaux sur les actifs et les engagements sont combinés de sorte à obtenir un indice des régimes de retraite reflétant l'évolution du niveau de financement du régime de référence.

Related content tags, list of links Communiqué de presse Retraite Suisse