Skip to main content
Article

360°Prévoyance magazine «Gouvernance»

360°Prévoyance

Investments|Retirement
Mergers and Acquisitions

De Michael Valentine et Maxime Corbaz | Mars 6, 2020

La gouvernance des investissements - la planification, la mise en œuvre et le suivi de vos investissements - est un énorme challenge.

Gouvernance en matière d’investissement


Un accord trop beau pour être vrai?

Que penseriez-vous si quelqu'un vous offrait un investissement à faible coût qui pourrait augmenter le rendement de votre fonds jusqu'à 1 % par an avec peu de risques? Trop beau pour être vrai? Et si l’on vous disait que les principaux investisseurs mondiaux ont tous fait le même investissement et que la capacité d'accueillir des investisseurs supplémentaires est presque illimitée? Avons-nous capté votre attention? Alors, continuez votre lecture. Les meilleurs investisseurs institutionnels du monde ont tous un point commun : ils attachent une grande importance à leur gouvernance.

Qu'est-ce que la gouvernance?

Pour ces investisseurs avertis, la gouvernance englobe toutes les personnes et tous les processus qu'une organisation utilise pour atteindre ses objectifs.

À peine croyable !

Les investisseurs incluent toujours plus souvent une déclaration sur la gouvernance dans leurs convictions en matière d'investissement, comme par exemple :

  • Une gouvernance et un processus décisionnel de haute qualité sont essentiels au succès.
  • Bien que l'importance de la gouvernance soit reconnue, le sujet ne suscite souvent que peu d'intérêt.

Comment comptez-vous montrer que la gouvernance est importante pour vous?


Influence de la qualité de la gouvernance sur les rendements

L'investissement est une activité hautement compétitive, et les investisseurs les plus intelligents profitent des faiblesses de leurs concurrents. Votre perte est mon gain. Mais si c'est le cas, comment les vainqueurs gagnent-ils?

  • Ils engagent des décideurs de première catégorie et leur donnent la possibilité de réaliser leur plein potentiel.
  • Ils sont très disciplinés dans leur prise de décision. Ils mettent en œuvre des processus décisionnels cohérents et efficaces pour compenser les faiblesses humaines.
  • Ils apprennent constamment et s'efforcent de s'améliorer dans ce qu'ils font.
  • Ils savent exactement dans quoi ils sont bons et - tout aussi important - dans quoi ils sont moins bons.
  • De cette manière, ils peuvent décider en toute confiance de stratégies qui exigent davantage de sophistication et de patience.

À l'inverse, les investisseurs qui n'investissent pas dans ces attributs de bonne gouvernance ont tendance à être incohérents. Leurs objectifs changent sans cesse. Ils négligent les signaux d'alerte. Ils courent souvent après la réussite en poursuivant les rendements passés. Lorsque les choses se compliquent, ils perdent leur sang-froid et se sentent coupables.

Avez-vous mis en place des mécanismes pour vous assurer que votre organisation crée de la valeur plutôt que de la détruire?


Si c'est aussi simple que cela, pourquoi tout le monde ne l'applique pas?

Ce n'est pas une question de coûts : la charge financière induite par le réalignement de la gouvernance est relativement faible par rapport à d'autres décisions que prennent couramment les caisses de pension. Les raisons sont multiples, mais elles peuvent souvent être réduites à la peur du changement combinée à une surestimation de la gouvernance existante.

Le bien peut prendre plusieurs formes

Une approche utile consiste à examiner le budget de gouvernance de votre organisation. C’est votre capacité de gouvernance qui guide la structure de vos placements - ou l’inverse. Si votre budget est faible, vous devez soit opter pour une stratégie simple, soit l'externaliser à quelqu'un qui peut proposer un budget de gouvernance plus élevé.

Votre budget de gouvernance correspond-il à votre stratégie?


Une bonne gouvernance en 12 facteurs

Le tableau suivant résume les critères dont Willis Towers Watson tient compte dans l’évaluation de la qualité de la gouvernance d'une organisation. 25 ou plus de « oui » sans restriction signifie que la gouvernance est tout à fait adaptée. 15 ou moins indiquent que vous bénéficieriez d'un examen approfondi de l'efficience de votre gouvernance.

La liste de contrôle en 12 facteurs


  1. Mission claire : disposez-vous d’un plan d'organisation clair? Est-il soutenu par un plan d’affaires approprié? Est-ce que les acteurs clés le soutiennent?
  2. Gestion efficace du temps : les règles de délégation sont-elles claires? La commission de placement se concentre-t-elle sur les décisions stratégiques et laisse-t-elle les décisions opérationnelles à la direction? Les questions stratégiques (telles que la gouvernance) dominent-elles l'ordre du jour?
  3. Leadership : les responsables de l'organisation peuvent-ils se concentrer efficacement sur les compétences et styles au sein de l'organisation? Ont-ils de bons contacts avec les autres acteurs? Remplissent-ils leur rôle avec passion et énergie?
  4. Convictions : avez-vous des convictions bien ancrées en matière de placement? La commission de placement et la direction en tiennent-elles compte? Les convictions sont-elles incluses dans le processus de décision?
  5. Gestion des risques : avez-vous une position claire sur votre disposition à prendre des risques? Appliquez-vous un processus structuré de répartition des facteurs de risque dans votre portefeuille?
  6. Sélection des managers : avez-vous des directives claires pour l'embauche et le licenciement des gérants de fortune? L'accent est-il mis davantage sur les éléments organisationnels que sur les performances passées?
  7. Équipe de placement : êtes-vous attrayant pour une équipe d'investissement hautement qualifiée et bien dotée? Ses responsabilités sont-elles clairement définies et sont-elles conformes aux objectifs de votre organisation?
  8. Compétences du Conseil de fondation : votre Conseil de fondation compte-t-il des membres avec une solide expérience dans le domaine de la finance ou des placements, en mesure de remettre en question le point de vue des dirigeants? Existe-t-il une relation de confiance entre le Conseil de fondation et la direction?
  9. Rémunération : votre proposition de valeur à l’attention des collaborateurs attire-t-elle les personnes les plus qualifiées? Pratiquez-vous une rémunération liée aux performances? Est-elle différée afin de récompenser les performances durables?
  10. Positionnement de la concurrence : connaissez-vous les points forts et les points faibles des concurrents de votre organisation? Votre stratégie est-elle orientée dans ce sens? Pouvez-vous créer une plus-value grâce à la qualité de votre équipe de placement et de votre modèle de placement?
  11. Action en temps réel : si nécessaire, pouvez-vous prendre des décisions en temps réel? Pouvez-vous tirer le meilleur parti de l'horizon temporel dont dispose votre organisation?
  12. Capacité d’apprentissage : avez-vous une culture d’organisation visant à l'amélioration continue? Avez-vous des procédures pour tirer les leçons des décisions passées? Travaillez-vous en réseau avec d’autres professionnels pour savoir comment ils procèdent?

Quelques observations concrètes sur les pratiques de placement des caisses de pension suisses


Exemple 1 – un portefeuille efficient nécessite un suivi

La plupart des commissions de placement des caisses de pension suisses seréunissent tous les trimestres, ce qui est suffisant pour un portefeuille simple, généralement passif. Cependant, plus ce dernier est complexe, par exemple avec une gestion active dans des domaines moins liquides, plus le besoin de contrôle est important, ce qui peut rapidement dépasser les ressources disponibles.

Le défi consiste clairement à trouver la structure de gouvernance qui correspond à l'objectif principal, qui est de fournir le rendement requis au moindre risque. Internalisez le plus possible en tenant compte des connaissances et des compétences des personnes responsables de l'investissement et cherchez un soutien supplémentaire à l'extérieur de l'organisation pour les tâches qui nécessitent des compétences spéciales

Exemple 2 – Raisons pour remplacer un gérant de fortune

Les caisses de pension réagissent souvent trop durement et licencient les gérants de fortune pour leurs mauvais résultats à court terme. Cependant, c'est souvent la mauvaise décision.

Souvent, un gérant de fortune n'est remplacé qu'en raison de performances passées décevantes (et souvent à court terme). Cependant, les performances passées sont un mauvais indicateur des rendements futurs. Il est donc important d'analyser les raisons de la sous-performance, en tenant compte des processus et des personnes concernées, afin d’être en mesure d’évaluer de manière fondée le potentiel de rendements futurs.

Exemple 3 – Faire les choses correctement – ou faire les choses correctes?

Il nous tient à cœur d'aider les caisses de pension à choisir les bons sujets et à établir leur planification pour 2020 en leur fournissant un modèle de plan d'affaires. Évidemment, une meilleure gestion des réunions n'est pas le seul ingrédient d’une gouvernance réussie, mais c'est le point de départ le plus accessible pour la plupart des caisses de pension.

Vous trouverez d'autres aspects passionnants de la gouvernance dans le nouveau numéro de 360°Prévoyance - que vous pouvez télécharger ici!

Download
Titre Type de fichier Format de fichier
Téléchargez votre copie ici PDF 3.9 MB
Contact Us
Related content tags, list of links Article Investissements Prévoyance Mergers and Acquisitions