Skip to main content
Rapport d’enquête

Comparaison des plans de prévoyance des sociétés du SLI®

Benchmarking des prestations des caisses de pensions en 2019

Retirement
N/A

Janvier 14, 2020

Chères lectrices, chers lecteurs,

Pendant que les discussions politiques perdurent sur la manière de gérer au mieux les défis liés à la prévoyance professionnelle, l’environnement de taux d’intérêt a atteint de nouveaux records, malheureusement même négatifs dans certains cas. Les caisses de pension doivent affronter cette réalité et élaborer en continu de nouvelles solutions, conjointement avec les promoteurs de plans affiliés. La marge pour des manoeuvres d’évitement devient de plus en plus mince et cela se reflète dans les résultats de la présente étude. Même si, par exemple, les taux de conversion ont connu une lente et difficile évolution à la baisse, les récentes réductions dans l’environnement actuel de bas taux d’intérêt n’ont pas encore été prises en compte. Par conséquent, l’heure reste à la prudence. La redistribution des actifs vers les bénéficiaires de rentes reste inchangée. En dépit de tous les efforts sur ce sujet, les taux d’intérêt du marché restent inférieurs de 0,5 % environ aux taux d’intérêt techniques implicites, qui sont sous-jacents aux taux de conversion.

De manière générale, la tendance au sein des entreprises du Swiss Leader Index (SLI®) représentées dans la présente étude correspond à l’évolution du marché global que nous percevons. Cependant, les cotisations d’épargne de l’employeur, par exemple, ont continué d’augmenter au cours des six dernières années, du fait, d’une part, d’une réallocation des cotisations de risques vers des cotisations d’épargne, et d’autre part, d’une augmentation effective des cotisations globales. Cela montre que les entreprises sont prêtes, conjointement avec leurs caisses de pensions, à contrer une érosion du niveau de prestations. Elles ont à coeur de garantir un revenu approprié à leurs collaborateurs, y compris après le départ à la retraite. De telles compensations au moyen de cotisations supplémentaires sont souvent en opposition avec ce qui peut être observé sur le marché (notamment dans le domaine des fondations collectives), où les réductions courantes des taux de conversion sont souvent communiquées comme une décision unilatérale sans mesures d’accompagnement. Dans le cas précédent, les efforts communs déployés par les entreprises et leurs caisses de pensions semblent souvent générer une véritable valeur ajoutée pour les assurés. Du point de vue des entreprises, la question demeure de savoir si des cotisations d’épargne plus élevées (notamment pour les jeunes assurés) sont les composantes de rémunération optimales pour la génération Y, plus disposée à changement d’emploi fréquemment.

Il convient également de souligner que la tendance à limiter progressivement l’option de rente aux fins de réduction des risques, en plus des réductions du taux de conversion, reste forte. Ainsi, en particulier au cours des deux dernières années, depuis la modification des dispositions légales dans ce domaine, d’autres sociétés du SLI® ont introduit un plan de prévoyance dit plan 1e, une tendance qui devrait elle aussi se poursuivre.

Au-delà de nombreuses similitudes, des différences considérables de prestations entre les différentes caisses de pensions se révèlent néanmoins dans cette étude. Les prestations de vieillesse d’une caisse de pensions restent parfois deux fois plus élevées que celles d’une autre. Cette nette différenciation est imputable à un certain nombre de facteurs que la présente étude analyse dans le détail.

La rémunération des avoirs de vieillesse des assurés actifs a sensiblement fluctué au cours des dernières années, notamment en fonction des évolutions sur les marchés des actions. Si, par exemple, il était encore possible de garantir des rémunérations nettement positives en 2017 du fait d’une bonne évolution du marché, ça ne l’était plus pour la plupart des caisses de pensions en 2018 en raison d’une évolution boursière moins favorable. Dans l’ensemble, la tendance de ces cinq dernières années est à une rémunération moyenne élevée des avoirs de vieillesse, qui se situe aussi nettement au-dessus de la rémunération minimale de la LPP. Compte tenu des taux négatifs et des perspectives de rendement moindres sur les marchés de placement, on peut douter que cette évolution se poursuivra au cours des prochaines années. Il est probable que la rémunération se rapproche malheureusement fortement, en moyenne, du taux d’intérêt minimal LPP, porté par des considérations politiques.

Nous vous souhaitons une lecture intéressante et enrichissante.

Download PDF
Titre Type de fichier Format de fichier
Comparaison des plans de prévoyance des sociétés du SLI® PDF 1.9 MB
Authors

Director of Retirement

Services Switzerland


Director

Contact Us
Related content tags, list of links Rapport d’enquête Prévoyance

Related Content