Passer au contenu principal
Communiqués de presse

Plus de neuf employeurs sur dix mettent l’amélioration de l’expérience employé en tête de leurs priorités pour assurer leur réussite après la pandémie

Selon un sondage de Willis Towers Watson, les employeurs prennent des mesures pour relever les défis et adopter les modèles de travail de la « nouvelle réalité »

Future of Work|Health and Benefits|Inclusion and Diversity|Talent|Total Rewards|Wellbeing
N/A

11 août 2021

MONTRÉAL, le 11 août 2021. – Pendant que les entreprises effectuent une transition vers de nouvelles façons de travailler, le nombre d’organisations canadiennes qui mettent l’expérience employé en tête de leurs priorités a grimpé en flèche, selon un nouveau sondage de Willis Towers Watson (NASDAQ : WLTW), société mondiale de premier plan en services-conseils, en courtage et en solutions. Cependant, bien que les employeurs reconnaissent que l’adaptation à la nouvelle réalité prendra du temps et nécessitera un modèle de travail hybride, bon nombre d’entre eux ne sont pas prêts à relever ces défis.

Le Sondage de 2021 sur l’expérience employé a révélé que plus de neuf employeurs sur dix (95 %) ont indiqué que l’amélioration de l’expérience employé sera une priorité importante pour leur organisation au cours des trois prochaines années, contre 61 % ayant indiqué qu’elle était importante pour leur organisation avant la pandémie. Et à juste titre. La plupart des participants au sondage estiment qu’une expérience employé favorable constitue un facteur déterminant de la mobilisation (88 %), du bien-être des employés (86 %), de la productivité (86 %) ainsi que de la capacité à attirer et à fidéliser des talents (84 %).

Seulement un répondant sur dix (9 %) affirme que la pandémie a reculé suffisamment pour qu’il mette fin aux politiques et aux programmes temporaires liés à la pandémie. Les autres indiquent qu’ils seront prêts à le faire au cours du deuxième semestre de l’année en cours (40 %), en 2022 ou par la suite (51 %). De plus, bien que les employeurs s’attendent à ce que la proportion de leurs employés travaillant principalement à distance chute pour passer de 57 % aujourd’hui à 19 % dans trois ans, ils s’attendent à ce qu’un employé sur trois (36 %) travaille de manière combinée sur place et à distance dans trois ans, soit cinq fois la proportion actuelle (7 %).

« Que ce soit en raison de mesures prises par l’employeur telles que des réductions de rémunération et des mises à pied ou en raison du travail virtuel et de difficultés personnelles éprouvées par certains travailleurs, la pandémie a exposé des lacunes sur le plan de l’expérience employé dans bien des organisations », a indiqué France Dufresne, chef du secteur Gestion des talents au Canada chez Willis Towers Watson. « L’amélioration de l’expérience employé est donc devenue un impératif pour les employeurs, un impératif qui exigera du temps et posera des défis auxquels certains ne sont pas prêts à faire face à l’heure actuelle.

En effet, plus de huit employeurs sur dix (83 %) reconnaissent que les nouvelles réalités du marché du travail exigeront un modèle hybride pour de nombreuses fonctions; cependant, de nombreux employeurs ne sont pas prêts à réaliser cette ambition. Seulement 46 % des répondants font preuve de souplesse quant à l’endroit à partir duquel le travail peut s’effectuer; 43 % redéfinissent les carrières au sein de leur organisation en fonction des nouvelles méthodes de travail, et seulement 35 % segmentent la rémunération globale de façon à ce qu’elle tienne compte de différents profils de main-d’œuvre. Dans l’ensemble, seulement 13 % des employeurs prennent chacune de ces trois mesures.

Plus des trois quarts (78 %) des organisations ont l’intention de se concentrer sur la numérisation afin de transformer fondamentalement l’expérience employé au cours des trois prochaines années. « Les organisations de premier ordre s’appuient sur des technologies et des outils novateurs pour permettre aux employés de personnaliser leurs avantages sociaux et ainsi exploiter le plein potentiel du programme », a déclaré Dawn Noordam, chef, solution Benefits Access de Willis Towers Watson au Canada. « Maintenant plus que jamais, pour bonifier l’expérience employé, les organisations devront repenser leurs avantages sociaux et leurs mesures liées au bien-être afin de tenir compte des besoins individuels des travailleurs et de mieux encadrer ceux-ci dans un environnement de travail plus souple et plus agile. »

À la question portant sur les autres mesures à prendre en vue d’améliorer l’expérience employé, les répondants ont indiqué qu’ils cherchent à améliorer leur offre ou à modifier des éléments de leurs programmes pour répondre aux besoins ayant trait à l’inclusion et à la diversité (83 %), aux programmes de santé et de résilience mentales (76 %), au bien-être des employés (76 %) et à la formation des gestionnaires (67 %). Par ailleurs, les trois quarts des employeurs (76 %) ont indiqué que des modalités de travail souples étaient prioritaires pour améliorer l’expérience employé.

« Alors que les organisations se prépareront en vue de l’ère postpandémique, leur capacité à faire avancer les choses en matière d’expérience employé sera cruciale. Pour y parvenir, elles devront d’abord concevoir une stratégie d’expérience employé qui correspond à leur stratégie d’affaires et qui se fonde sur un modèle uniforme. Ensuite, elles doivent mettre en pratique une stratégie d’expérience employé audacieuse. Il s’agira avant tout d’élaborer ou d’adapter des programmes et des politiques pour répondre aux nouveaux besoins en matière de modalités de travail souples, et ce, non seulement en intégrant dans les politiques RH les nouvelles réalités relatives au lieu de travail physique, mais surtout en redéfinissant les carrières au sein de leur organisation, et en établissant des stratégies qui tiennent compte du recyclage professionnel et du redéploiement des talents », a conclu Mme Dufresne.

À propos du sondage

Au total, 1 550 employeurs du monde entier, dont 65 du Canada, ont participé au Sondage de 2021 sur l’expérience employé. Le sondage a été mené du 29 mars au 30 avril 2021. Les répondants canadiens emploient plus de 250 000 travailleurs.

À propos de Willis Towers Watson

Willis Towers Watson (NASDAQ : WLTW) est une société mondiale de premier plan en services-conseils, en courtage et en solutions qui aide ses clients partout dans le monde à transformer le risque en parcours de croissance. Nos racines remontent à 1828, et Willis Towers Watson compte 45 000 employés dans plus de 140 pays et marchés. Nous concevons et réalisons des solutions qui permettent de gérer le risque, d’optimiser les avantages sociaux, de cultiver les talents et d’augmenter la capacité des capitaux afin de protéger les organisations et les personnes et de les rendre plus solides. Notre vision unique nous permet de reconnaître ce qui se trouve aux carrefours stratégiques entre les talents, les actifs et les idées, la formule dynamique qui favorise les résultats d’entreprise. Ensemble, réalisons votre potentiel.

Capacités Connexes

Contact Us