Skip to main content
Communiqués de presse

Les employeurs canadiens n’envisagent pas de modifier les augmentations salariales en 2020, mais comptent accroître la transparence de la rémunération, selon un sondage de Willis Towers Watson

System og strategi for kompensasjon |Total Rewards
N/A

8 octobre 2019

MONTRÉAL (QC), le 8 octobre 2019 — Les employés canadiens qui espéraient obtenir des augmentations de salaire plus importantes l'an prochain seront peut-être déçus. Un nouveau sondage mené par Willis Towers Watson (NASDAQ : WLTW), société mondiale de premier plan en services-conseils, en courtage et en solutions, révèle que les employeurs canadiens envisagent de maintenir au même niveau les augmentations salariales en 2020, malgré le faible taux de chômage, la pénurie de travailleurs et la volatilité de l'économie. Certains employeurs comptent cependant verser des primes de rendement annuelles légèrement plus élevées l'an prochain, tandis que 26 % des organisations établissent des budgets de promotion distincts en vue de bonifier les salaires des employés, une hausse de 35 % comparativement à l'année dernière.

Les budgets salariaux ne devraient pas être modifiés en 2020. Le Sondage de 2019 sur les prévisions salariales de l'ensemble des secteurs, mené par Willis Towers Watson Data Services, révèle que les augmentations salariales devraient être maintenues en 2020 pour les postes de soutien technique et administratif (2,7 %) ainsi que pour les postes de production et de travail manuel (2,3 % pour les deux années). Les professionnels et les gestionnaires de relations-clients pourraient recevoir une hausse légèrement inférieure l'an prochain (2,7 % en 2020 contre 2,8 % cette année). Les organisations anticipent également des augmentations légèrement inférieures pour les cadres supérieurs (2,4 % en 2020 contre 2,6 % cette année) et les cadres (2,7 % en 2020 contre 2,8 % cette année). La quasi-totalité des organisations (94 %) envisage d'accorder des augmentations salariales l'an prochain, soit le même pourcentage que cette année, mais plus d'organisations adoptent un budget officiel pour les augmentations liées aux promotions.

Le sondage révèle que les organisations continuent de récompenser leurs meilleurs travailleurs en leur consentant des augmentations beaucoup plus généreuses qu'aux autres. De plus, on constate que l'augmentation salariale moyenne accordée aux employés dont la cote de rendement est la plus élevée possible s'élève à 4,9 % cette année, soit 88 % de plus que l'augmentation de 2,6 % accordée aux employés dont la cote de rendement est moyenne. « Malgré l'importante pénurie de main-d'œuvre, la plupart des employeurs ne sont pas disposés à augmenter leurs coûts fixes dans l'ensemble en augmentant leurs budgets salariaux, ou ne sont financièrement pas en mesure de le faire, déclare Amanda Voegeli, chef de secteur, Rétribution pour le Canada, Willis Towers Watson. De nombreuses organisations s'assurent plutôt d'offrir des rajustements selon le marché beaucoup plus élevés aux employés possédant des compétences fortement spécialisées et des augmentations de salaire sélectives aux employés les plus performants. »

Les primes de rendement annuelles, qui dépendent en général de l'atteinte des objectifs de l'entreprise et de ceux de l'employé, devraient légèrement augmenter pour la plupart des groupes d'employés en 2020. Le sondage révèle également que les organisations prévoient que les primes discrétionnaires — généralement liées à des projets spéciaux ou à des réussites ponctuelles — s'élèveront en moyenne à 3,3 % du salaire des professionnels et des gestionnaires de relations-clients; une légère hausse par rapport à 2018.

« Même si la plupart des organisations maintiennent leurs budgets salariaux, nous constatons que certaines adoptent des méthodes créatives à l'égard de la rémunération de base qui vont au-delà de la traditionnelle augmentation au mérite annuelle. Par exemple, certains employeurs créent des budgets d'augmentation pour les employés à potentiel ou à rendement élevé, prévoient des primes pour les postes assortis de compétences recherchées, tiennent compte des ajustements du marché pour les segments essentiels de la main-d'œuvre, et accordent plus d'augmentations en dehors du cycle annuel pour les postes à forte demande. Dans toutes ces situations, j'encourage les organisations canadiennes à sortir du lot en établissant un budget supérieur à la moyenne pour les augmentations salariales, car une approche segmentée pourrait contribuer à mieux répondre aux besoins en talents », conclut Mme Voegeli.

Même si les budgets salariaux devraient demeurer relativement inchangés en 2020, les organisations canadiennes sont plus transparentes avec leurs employés à ce qui a trait à leur rémunération. À l'heure actuelle, 24 % des organisations se sont dotées d'une politique sur la transparence salariale. Près du tiers des organisations divulgue entièrement à l'employé sa position dans son échelon actuel, et un pourcentage similaire d'entre elles l'informe de sa fourchette salariale. Encore moins d'employeurs divulguent à l'employé les fourchettes salariales des échelons supérieurs à son échelon actuel ou encore toutes les fourchettes salariales (respectivement 15 % et 14 % d'entre eux). À peine 58 % des organisations qui envisagent de mettre en place une politique sur la transparence salariale sont disposées à divulguer les fourchettes salariales, en totalité ou sur demande.

Toutefois, les organisations commencent à ressentir la pression du marché concernant la transparence salariale, et ce, en partie en raison de la législation sur l'équité salariale du Québec (qui exige une plus grande communication sur les pratiques salariales), de la législation proposée sur la transparence salariale en Ontario et des employés — qui souhaitent désormais en savoir plus sur l'équité de leur rémunération.

À propos du sondage

Le Sondage sur les prévisions salariales dans l'ensemble des secteurs de Willis Towers Watson Data Services a été mené d'avril à juillet 2019 auprès de 384 entreprises canadiennes représentant tous les principaux secteurs d'activité. Le rapport présente des données sur les augmentations de salaire en pourcentage des années passées et de l'année en cours ainsi que des projections pour l'an prochain.

Vous pouvez maintenant vous procurer le rapport du Sondage de 2019 sur les prévisions salariales dans l'ensemble des secteurs ‒ Canada à partir de ce lien.

À propos de Willis Towers Watson

Willis Towers Watson (NASDAQ : WLTW) est une société mondiale de premier plan en services-conseils, en courtage et en solutions qui aide ses clients partout dans le monde à transformer le risque en parcours de croissance. Nos racines remontent à 1828, et Willis Towers Watson compte 45 000 employés dans plus de 140 pays et marchés. Nous concevons et réalisons des solutions qui permettent de gérer le risque, d'optimiser les avantages sociaux, de cultiver les talents et d'augmenter la capacité des capitaux afin de protéger les organisations et les personnes, et de les rendre plus solides. Notre vision unique nous permet de reconnaître ce qui se trouve aux carrefours stratégiques entre les talents, les actifs et les idées, la formule dynamique qui favorise les résultats d'entreprise. Ensemble, réalisons votre potentiel. Consultez notre site à l'adresse www.willistowerswatson.com.

Contact Us

Solutions Connexes